Non classéyoga

Le développement postural en yoga.

Le développement postural en yoga

Lorsque vous pratiquez une posture (asana), vous attachez une grande importance (à juste titre) aux mouvements vous permettant d’entrer dans la posture, vous effectuez tous les ajustements nécessaires et une fois que tout est installé, certains pensent qu’ils ont fait du yoga. Eh bien non, en fait … Ils ont juste effectué une contorsion. Le développement en yoga postural ne débutera que lorsqu’ils auront “habité” leur posture, lorsque leur respiration aura donné vie à celle ci. Dès lors que la structure purement physique de la posture est construite, il faut y installer une respiration pleinement consciente, suivre le souffle dans son trajet , inspirer jusqu’aux clavicules, expirer jusqu’aux aines , tout en gardant un ventre souple et un visage détendu. Ainsi la posture gagnera en amplitude, se “développera” a mesure que les zones de résistance du corps s’abandonnent aux exigences de la posture, pacifiquement, bien sûr, car on ne ”force” pas un asana, on le laisse se développer sous l’influence de la respiration consciente qui lui permet de s’épanouir, et de l’intelligence qui maintient tous les points de sa structure. Si l’on compare un asana à un arbre, le souffle en est la sève. Si vous n’installez pas une respiration consciente pour irriguer la posture, elle s’apparentera à un arbre mort privé de sève : elle va devenir sèche et rigide; elle vous fera mal et vous ne pourrez pas la développer. Vous n’aurez alors qu‘une envie : en revenir vite pour échapper au carcan qu’elle sera devenue. Tandis que si, une fois installé la structure de l’asana, vous l’irriguez par une respiration consciente, paisible, complète, vous vous rendrez compte qu’elle commence à prendre vie. Elle est devenue en quelque sorte “incarnée” et, loin de rester rigide, elle va pouvoir se développer. Certains points de résistance se détendront enfin, permettant à la structure de se mouvoir, quand bien même imperceptiblement, vers l’architecture libre et vivante vers laquelle devrait évoluer toute étude posturale.

(Pascal Piwnica / Ateliers de yoga Paris 14 ème)