Non classéyoga

Yoga et musculation.

Faut il éviter ou au contraire pratiquer de la musculation lorsque l’on a choisi de progresser en yoga ? A priori l’on pourrait penser que non, partant du principe que le muscle acquis nuirait à la souplesse recherchée. En fait c’est plutôt le contraire qui se produit …

En effet , on peut être très chétif et très raide, alors que les haltérophiles et les sumos sont capables de faire le grand écart. Le muscle est vivant et étirable, le contrôle de son tonus étant un des axes de travail du hatha yoga.

En quoi la musculation aide t elle à pratiquer le yoga ? En fait , les postures imposent un travail intense aux articulations, et, à moins de les exécuter avec un alignement parfait, appliquent sur les articulations (genoux en particulier) des forces latérales qui font travailler anormalement les ligaments et forcent les surfaces articulaires à des déplacements anormaux qui peuvent avoir, à plus ou moins long terme, de néfastes conséquence (inflammations à répétition, syndrome rotulien, lésions méniscales, …).

Lorsqu’une articulation est lésée, le premier travail des kinésithérapeutes est de renforcer la musculature responsable du mouvement articulaire; ainsi en cas de lésion au genou, un renforcement du quadriceps et des ischios jambiers est nécessaire afin que la rotule soit maintenue sur son axe malgré les contraintes latérales liée à la pratique d’un sport, ou simplement de la marche.

Ainsi, faire le musculation (sans tomber dans l’excès) renforce la sécurité du mouvement articulaire en augmentant l’efficacité du guidage lors de la pratique des asanas. Bien sur, ces muscles ne vous protègeront pas plus d’une blessure en cas de faute ou d’excès que ses cordages n’empêcheraient un voilier de chavirer en cas de mauvaise manoeuvre …

La musculation a un autre avantage; celui assez paradoxal, de … reposer la musculature. En effet , les efforts d’étirement intense auquel nous nous adonnons dans notre pratique d’asanas fini parfois par nous donner la sensation que notre musculature « sature ». une sorte de « contre posture » générale qu’est la musculation fait alors le plus grand bien. Ainsi, offrir à nos muscles un certaine dose de contraction avant de recommencer à les étirer un autre jour nous permet de reprendre notre pratique avec plus d ‘efficacité.   (Pascal Piwnica / Ateliers de yoga Paris 14 ème)